Download E-books Sous les vents de Neptune (Commissaire Adamsberg) PDF

By Fred Vargas

Invités au Québec pour « une formation de deux semaines ciblée sur le traitement des empreintes génétiques », Adamsberg est victime d'un malaise qui le surprend, inexplicablement.

La lecture d'un article de presse, faisant half de l'assassinat d'une jeune fille de trois coups de couteau, vient de faire ressurgir en lui d'atroces souvenirs : ceux de son frère inculpé quelque trente ans auparavant pour le meurtre de sa fiancée qu'il n'a jamais réussi à innocenter, malgré son id certaine de l'assassin.

Le tueur au Trident est-il de retour?

Show description

Read or Download Sous les vents de Neptune (Commissaire Adamsberg) PDF

Similar Crime books

Deal with the Devil: The FBI's Secret Thirty-Year Relationship with a Mafia Killer

In care for the satan, five-time Emmy Award–winning investigative reporter Peter Lance attracts on 3 a long time of once-secret FBI documents to inform the definitive tale of Greg Scarpa Sr. , a Mafia capo who “stopped counting” after fifty murders, whereas secretly betraying the Colombo crime relatives as a best Echelon FBI informant.

To the Power of Three: A Novel

“Powerful…. A gripping story that may be a secret basically within the comparable experience as To Kill a Mockingbird was…. significant, insightful, relocating. ”—Chicago Sun-TimesThere are very good the explanation why ny instances bestselling writer Laura Lippman has gained the Edgar®, Agatha, Anthony, Nero Wolfe, and each different significant award the secret style has to supply.

A Man Without Breath: A Bernie Gunther Novel

The hot York Times–bestselling writer of Prague Fatale and box grey is “in a league with John le Carré” (The Washington Post)Berlin, March 1943. A month has handed given that Stalingrad and morale is low. Then Berlin learns of a pink bloodbath of Polish troops close to Smolensk. In a unprecedented example of contract, either the Wehrmacht and Propaganda Minister Goebbels wish irrefutable proof of this Russian atrocity.

L.A. Noir: The Struggle for the Soul of America's Most Seductive City

Now the TNT unique sequence MOB CITYMidcentury la. A urban offered to the realm as "the white spot of America," a land of light and orange groves, healthy Midwestern values and Hollywood stars, safe through the world’s most famed police strength, the Dragnet-era LAPD. in the back of this public photograph lies a hidden international of "pleasure ladies" and crooked police officers, ruthless newspaper tycoons, corrupt politicians, and East Coast gangsters at the make.

Additional resources for Sous les vents de Neptune (Commissaire Adamsberg)

Show sample text content

Le commissaire allait et venait sur l. a. courte plage qui longeait los angeles berge. Le boss des bernaches était encore à l’ouvrage, rangeant ses troupes pour los angeles nuit, rappelant à l’ordre les fugueurs et les égarés. Il l’entendait caqueter impérieusement dans son dos. Voilà un gars qui n’avait pas d’états d’âme et qui n’allait certainement pas se cuiter le dimanche soir dans un café de l. a. rue Laval. De cela, il pouvait être sûr. Adamsberg n’en détesta que plus encore cet impeccable boss. Un mâle bernache qui devait vérifier l’ordonnance de ses plumes chaque matin et nouer ses lacets. Il remonta le col de sa veste. Laisse tomber ce gars et réfléchis, creuse-toi los angeles cervelle, comme avait dit Clémentine, ça ne doit pas être difficile de comprenure. Suivre les conseils de Sanscartier et de Clémentine. Pour le second, c’étaient là ses seuls anges gardiens : une vieille femme hors cadre et un sergent blameless. À chacun ses anges. Réfléchis. Deux heures moins dix du matin. Avant l. a. branche, il se souvenait de tout. Il avait call foré l’heure au barman. Dix heures un quart, l’heure d’aller te coucher, guy. Si vacillant qu’il était, il n’avait pas dû mettre plus de quarante mins pour atteindre l. a. branche. Comptons trois quarts d’heure avec les écarts. Pas plus, automobile ses jambes le portaient alors sans problème. Il avait donc heurté l’arbre vers onze heures. Puis ce réveil, à l. a. sortie du chemin, et vingt mins au plus pour atteindre l’immeuble. Cela signifiait qu’il avait repris connaissance à une heure et demie du matin. Soit qu’il s’était écoulé deux heures et demie entre l. a. branche et son éveil nauséeux à l’orée du sentier. Bon sang, deux heures et demie pour un bout de chemin qu’il parcourait normalement en une demi-heure. Qu’est-ce qu’il avait bien pu foutre pendant deux heures et demie ? Aucun memento. Évanoui durant tout ce temps ? Par moins 12o ? Il aurait gelé sur position. Il avait nécessairement marché, bougé. À moins qu’il n’ait cessé de tomber tout au lengthy du chemin, en une avancée stop, brisée par des coups de vapes. L’alcool, le mélange. Il en avait connu des forms qui avaient braillé toute une nuit sans en garder le moindre keepsake. Des gars dans l. a. cellule de dégrisement qui se renseignaient sur leurs activités de los angeles veille, après avoir frappé leur femme et jeté le chien par los angeles fenêtre. Des blancs de deux à trois heures avant le sommeil qui terrasse. Des actes, des mots, des gestes à great quantity qui ne s’étaient pas gravés dans leur mémoire engorgée par l’alcool. Comme si cette imprégnation empêchait toute inscription du keepsake, comme l’encre du stylo bave sur un papier détrempé. Qu’est-ce qu’il avait avalé ? Trois whiskies, quatre verres de vin, du cognac. Et si le barman, un spécialiste assurément, avait jugé nécessaire de le jeter dehors, c’est qu’il avait d’excellentes raisons pour cela. Les barmans sont des gars qui vous jaugent un degré d’alcool avec l. a. même sûreté que les détecteurs de los angeles GRC. Le serveur avait vu son patron franchir los angeles ligne rouge et, même pour quelques piastres de plus, il ne lui aurait pas servi un autre verre.

Rated 4.97 of 5 – based on 25 votes