Download E-books Le Siècle de Dieu PDF

By Catherine Hermary-Vieille

L'une voulait l'or et l. a. gloire. L'autre ne demandait que l'amour de Dieu.

Passionnée par l'Histoire et ses destins intimes, l. a. romancière Catherine Hermary-Vieille, prix Femina pour Le Grand Vizir de l. a. nuit, fait revivre le règne de Louis XIV et les débuts de los angeles Régence dans une fresque éblouissante.

Quand elle arrive en 1665 à Paris, Anne-Sophie n'a que grab ans mais beaucoup d'espérances. factor de l. a. noblesse bretonne, elle a quitté Lannion avec sa cousine Viviane pour se marier à un homme qu'elle ne connaît pas. Tandis qu'elle s'émerveille de los angeles découverte de Paris, fréquente le salon de Melle de Scudéry et côtoie Mme de Sévigné, Viviane fait voeu de pauvreté en épousant l. a. reason des Soeurs de l. a. Charité et en se rapprochant de Jeanne Guyon.

S'inspirant de ces deux chemins opposés, l. a. plume flamboyante de Catherine Hermary-Vieille embrasse les contradictions d'une époque d'ombres et de lumières. Des fastes de Versailles à los angeles misère du peuple qui crie famine, de l'exil de Fouquet à los angeles révocation de l'édit de Nantes en passant par les fabuleux photographs de Mme de Maintenon et Ninon de Lenclos, de Fénelon et de Bossuet, l'inoubliable roman du Grand Siècle.

Show description

Read or Download Le Siècle de Dieu PDF

Best Fiction books

Sword Song: The Battle for London (Saxon Tales)

The fourth installment of Bernard Cornwell’s bestselling sequence chronicling the epic saga of the making of britain, “like video game of Thrones, yet genuine” (The Observer, London)—the foundation for The final country, the hit BBC the US tv sequence. The 12 months is 885, and England is at peace, divided among the Danish country to the north and the Saxon state of Wessex within the south.

The Great Gilly Hopkins

This Newbery Honor e-book from bestselling writer Katherine Paterson will concurrently tug at the heartstrings and reason laugh-out-loud laughter. Eleven-year-old Gilly has been caught in additional foster households than she will be able to consider, and she's disliked all of them. She has a name for being brash, magnificent, and entirely unmanageable, and that is the method she likes it.

The Good Angel of Death

The nice Angel of loss of life is a vintage, nice Kurkov yarn that's absolute to satisfaction previous and new lovers alike.     When Kolya strikes right into a new flat in Kiev, he discovers an annotated manuscript hidden inside of a duplicate of battle and Peace and makes a decision to trace down its writer, no matter if it capacity digging up the grave of a Ukranian nationalist who died in mysterious conditions.

One Last Thing Before I Go: A Novel

The bestselling writer of this is often the place I go away You returns with a hilarious and heart-rending story approximately one familiy's fight to reconnect. “Mistakes were made. ” Drew Silver has all started to simply accept that existence isn’t going to show out as he anticipated. His fleeting repute because the drummer for a one-hit ask yourself rock band is sort of a decade in the back of him.

Additional resources for Le Siècle de Dieu

Show sample text content

Beaucoup craignaient leur visage flétri, leurs mauvaises odeurs, les mots orduriers qu’ils pouvaient prononcer. On sélectionnait avec soin ceux qui étaient dignes d’intérêt et ceux qu’il valait mieux oublier. Les � bons » pauvres, les pieux, élevaient leurs enfants le mieux qu’ils pouvaient, ne maraudaient pas, ne volaient pas. On les secourait, les réconfortait, leur apportait vêtements et bois de chauffage, on payait l’apprentissage des garçons pour qu’ils deviennent de bons ouvriers, offrait un trousseau aux filles afin qu’elles trouvent un courageous homme comme mari. L’argent d’une dot aurait immanquablement attiré les gueux. Il fallait les protéger de ce malheur. Viviane ne remettait pas en query cet ordre des choses. Aider dans los angeles rue prostituées et fripons lui aurait valu des obscénités. Elle les retrouvait dans les hôpitaux généraux, dans les prisons du roi. Là, ils n’avaient plus l’insulte à los angeles bouche, le défi dans le regard. Consoler les galériens en partance pour Dunkerque ou Marseille l. a. troublait. Elle imaginait leur interminable voyage, enchaînés par le cou, jusqu’aux geôles où, dès leur arrivée, les survivants étaient de nouveau enfermés. Certains n’étaient coupables que de peccadilles : pretend saulniers, contrebandiers, déserteurs, mendiants, vagabonds ou protestants qui se révoltaient contre d’incessantes brimades. Leurs prisons, les soutes des navires où ils ramaient, étaient les plus grands pourrissoirs de France. Entre les épidémies, les rapports de strength qui soumettaient les plus faibles aux plus brutaux, une nourriture souvent gâtée et insuffisante, peu survivaient. Avant leur départ pour les galères, les sœurs venaient par deux les visiter. Les prisonniers les respectaient, ceux qui savaient écrire leur confiaient des mots adressés à une sœur, un frère, une amoureuse, leur mère surtout. Leur honte et leur déshonneur rejaillissaient sur elle et ils en étaient consternés. Les illettrés dictaient aux religieuses des lettres d’adieu naïves et émouvantes. Ils promettaient de se racheter, de revenir au will pay pour s’y bien conduire. Pouvait-on veiller sur leurs maigres biens ? Viviane constatait combien ils tenaient à des babioles, un couteau à manche de corne, un mouchoir de tête, un pot à tabac. Ceux qui étaient pères parlaient de leurs enfants avec attendrissement : leurs garçons auraient un métier, seraient de bons chrétiens ; les filles garderaient leur honneur pour le mariage, elles seraient de fidèles épouses, des mères exemplaires. L’espoir qu’ils aient une meilleure vie restait une ultime comfort pour les condamnés et les aidait à accepter leur déchéance. On trouvait toujours un prêtre pour les accompagner. En hiver, les prisonniers mouraient comme des mouches : il fallait les bénir quand ils tombaient sur le bord de l. a. course, pardonner leurs fautes, leur ouvrir les portes du Ciel. De retour rue des Tournelles, Viviane souvent restait muette. Que pourrait comprendre Anne-Sophie de ces vies de traîne-misère ? Elle guettait le retour de Gaston. Viviane haïssait cet homme et priait le Ciel pour que Charles reste en vie afin que sa cousine ne puisse jamais devenir sa femme.

Rated 4.45 of 5 – based on 40 votes